Les filles ont investi le milieu du BMX Freestyle. Elles sont de plus en plus nombreuses à s’élancer comme les hommes sur les énormes parcs. Le BMX Freestyle féminin a-t-il un avenir? Réponse en direct avec l’entraîneur actuel de l’équipe de France, lui-même champion de France et considéré comme l’un des meilleurs riders internationaux.

Le BMX Freestyle féminin a-t il un avenir? Réponse en direct avec Patrick Guimez.

Depuis combien de temps voit-on des filles en BMX Freestyle? Quelle est leur place?

“Beaucoup pourraient considérer le BMX Freestyle comme un sport de mecs, mais cela fait pas mal d’années qu’on a des féminines qui viennent. Et c’est devenu très sérieux depuis l’émergence de la Compétition officielle et des Jeux Olympiques. Donc on a de plus en plus de filles en BMX et toutes les Nations s’y mettent. Auparavant, on avait 2, 3 filles qui venaient et elles n’avaient pas leur catégorie, elles devaient se mélanger aux hommes. Or maintenant, elle sont leur propre catégorie, et surtout le niveau grimpe énormément. On a 40 à 50 filles qui viennent donc c’est vraiment génial.”

Nikita Duccaroz, BMX Freesttyle féminin,. Elle représentera la Suisse à Tokyo en 2020.

Votre avis sur le niveau en BMX féminin?

“Etant donné qu’il y a beaucoup moins d’années de pratique, il y a eu un peu de retard. Mais quand on voit comment les filles ont réussi à rattraper le retard en simplement 2 ans, et qu’on voir le niveau qu’elles ont aujourdhui… C’est vrai qu’on a encore un peu de retard en France par rapport aux Etats-Unis, à l’Angleterre ou à l’Australie, au niveau des structures… Mais le niveau grimpe énormément et quand on voit maintenant sur des parcs de coupe du monde avec des modules énormes, ce qu’elles sont capables de faire… je me dis que cela est hallucinant, et je me demande ce que ça va être en 2020, 2024.”

Perris Benegas, ex-championne du monde de BMX Freestyle

Et dans 10 ans?

“Ha mais, je pense qu’on va arriver à un terme où il n’y aura peut être plus de différences. La parité dans le sport c’est très important et l’Olympisme est là pour cela. Donc je supporte à fond la cause féminine, car je pense qu’on en a besoin, on a besoin d’avoir des femmes avec nous. Elles apportent une touche supplémentaire au sport et elles ont notamment beaucoup plus de style.”

Un mot pour encourager les filles à s’y mettre?

“Moi je dis aux filles : “Venez kiffer, prenez du plaisir, le BMX féminin freestyle c’est de l’expression libre, chacun le fait comme il le sent. Il y a de la place pour tout le monde. Allez vous rapprocher de structures encadrées, rapprochez-vous de gens qui pratiquent déjà, pour essayer vraiment de le faire dans un bon cadre. Et mettez vos protections parce que le BMX reste un sport à risque, donc il faut se protéger, mais dès qu’on est dans les bonnes conditions, alors c’est parti, lets go!”

La team KATAEA

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *